L’église du Christ - Sauveur

Overview

Era: 
Byzantin
Type: 
Les églises
Culture: 
Christian monument
Century: 
14th century
Latitude: 
40.632014
Longitude: 
22.950888

A l’angle des rues Egnatia et Paleon Patron Germanou, entre l’église de Gorgoepikoos et l’église d’Ipapanti, se situe la chapelle du Christ- Sauveur, qui appartient à un type d’architecture très rare, qui est celui d’une église en croix inscrite tétraconque : sur le plan rectangulaire du monument, on discerne quatre conques semi-circulaires, dont l’une fait office d’abside du chœur, et qui est semi-hexagonale à l’extérieur. A l’ouest du monument est rattaché un narthex qui a été construit plus tard en 1936. L’église est couverte par une grande coupole octogonale, décorée d’arcs successifs et de demi-colonnes en briques. Le parement de ce monument fait de boue se compose de moellons (état brut) au niveau de la base et de briques au niveau de la partie supérieure.
L’édification de l’église du Christ-Sauveur eu lieu aux alentours de 1350, selon une pièce de monnaie découverte dans la coupole. Il est intéressant de signaler qu’à l’intérieur de l’église, sous le plancher des conques nord et sud mais aussi au niveau du narthex et autour du bâtiment, des tombeaux ont été repérés et qu’ainsi on peut conclure qu’à l’origine s’était un édifice funéraire. En outre, une châsse reliquaire de plomb a été découverte, qui tenait lieu d’enkainion et gravées sur celle-ci deux inscriptions qui montrent que l’église a été construite en l’honneur de la Vierge. Pendant l’Occupation turque, le monument n’a pas été transformé en mosquée, très probablement à cause de ses dimensions réduites ou une autre supposition est qu’il se trouvait dans le quartier chrétien de Panagouda et dans l’avant cour d’une maison.
A l’intérieur de l’église, sur la coupole, il y a des peintures murales, qui se remontent à la période entre 1350 et 1370. Sur le sommet de la coupole, la résurrection de Jésus-Christ est représentée et suit la frise où figurent la Vierge et les Apôtres, accompagnés par des représentations du soleil, de la lune et de vents personnifiés. Entre les vitres de la coupole, sont représentés huit prophètes alors que sur sa base y est représentée la Divine Liturgie avec des prélats, des diacres, des chantres et un grand nombre de fidèles.