Monastère des Vlatades

Overview

Era: 
Byzantin
Type: 
Les églises
Culture: 
Christian monument
Century: 
14th century
Latitude: 
40.642232
Longitude: 
22.954107

Dans le nord-est d’Ano Poli, à Thessalonique, à la rue Eptapyrgiou sur un terrain rocailleux et en pente se trouve le monastère des Vlatades, le seul de monastères byzantins de la ville, qui a été sauvé et qui fonctionne jusqu’ à aujourd’hui. Ce monastère dont la construction remonte à la deuxième moitié du XIVème siècle est un monastère stavropégique, c’est-à-dire dépendant directement du patriarche œcuménique de Constantinople. Ses propriétaires étaient les deux frères Dorotheos et Markos Vlatis, des moines ordonnés prêtres, très cultivés et avec une profonde foi chrétienne mais aussi élèves et amis de Saint Grégoire Palamas. Le monastère a été consacré au Christ Pandokrátor et fête actuellement le 6 août, jour de la fête du Christ-Sauveur. Brièvement occupé par les turcs et transformé en mosquée, il a rapidement revenu au culte chrétien. En 1446, suite à un firman du sultan, le monastère s’est assuré des privilèges mais a aussi acquit à l’intérieur et l’extérieur de la ville des métochions ( Panagia Lagoudiani, Saint Nicolas Orfanos, Saint Athanase), évènement qui atteste de sa puissance et de sa force économique.
Le catholicon du monastère des Vlatades, seule partie de l’édifice qui a été conservé de ce monastère du XIVème siècle est une église à croix inscrite avec une coupole en briques octogonale placée au centre et d’un portique fermé à l’ouest, au sud et au nord et qui à l’est aboutit sur deux chapelles. Il est important de signaler que la chapelle située au nord, le côté nord et ouest du portique ainsi qu’une petite partie du portique sud ont été construits ultérieurement, très probablement en 1801. De plus, en 1907, ont été rajoutés un portique ouvert au sud mais aussi un petit propylon à l’ouest. A l’intérieur du monastère sont conservées des peintures murales, qui remontent à la période située entre 1360 et 1380. Il s’agit d’un genre de peinture sereine avec des figures fines, se caractérisant par une passion contenue et des mouvements élégants. Dans la sacristie du monastère, des multiples icônes sont conservées, qui datent de la période entre le XIIème siècle et XIXème siècle, des reliques, des objets précieux mais aussi une grande collection d’ouvrages, où il y a des boules d’or impériales, des bulles patriarcales et des firmans turcs. Le catholicon de ce monastère est entouré par d’autres bâtiments, comme le «Igoumenio», qui a été construit en 1926, la petite chapelle de la Dormition de Théotokos, construite en 1937 mais aussi les locaux de l’Institut Patriarcal pour des études patristiques, fondé en 1968.