Le hammam Yahudi

Overview

Era: 
Post-byzantine
Type: 
Les bains
Culture: 
Monument ottoman
Century: 
20th
Latitude: 
40.634669
Longitude: 
22.940932

Le hammam Yahudi se trouve au sud-ouest du centre de Thessalonique, au croisement des rues Vasileos Irakliou, Fragini et Komninon. Il s’agit d’un grand bain ottoman, qui est connu aujourd’hui sous le nom «Louloudadika», nom qui lui a été attribué à cause de nombreuses boutiques de fleuristes qui se sont installées autour depuis 1951. Des documents turcs certifient que le bâtiment a pris de temps à autre des noms divers, comme « Halil Aga hamami»(Le bain de Halil Aga), «Pazar-i kebir hamami» (Le bain du grand marché), «Pazar hamami» (Le bain du marché) ou «Kadinlar hamami» (Le bain pour les femmes). Mais, principalement, son nom était «Yahudi hamami», c’est-à-dire «le bain des juifs», car il a été construit dans un quartier, qui était habité exclusivement par des juifs.
Selon les données typologiques, morphologiques et de construction, l’édification du Hammam Yahudi se situe à la première moitié du XVIème siècle. Le bain qui couvrait une surface d’à peu près 750 m2 servait à la fois aux hommes et aux femmes, raison pour laquelle il était séparé en deux parties distinctes, une partie destinée aux hommes et une autre aux femmes. Il serait intéressant de signaler que la pièce pour les hommes est plus haute et plus grande. Chaque pièce avait une salle spacieuse, carrée, couverte d’une grande coupole hémisphérique mais il y avait aussi d’autres pièces plus petites, séparées avec de petites coupoles. Dans les deux salles, il y avait les bains (froids, tièdes et chauds et aussi chauffés par hypocaustes) mais aussi des dépendances, comme des toilettes et des salles destinées à l’épilation. Derrière le bâtiment, il y avait le réservoir d’eau, le foyer et les chaudières, qui alimentaient le feu. L’ensemble du bâtiment a été construit en pierres et en briques et les murs extérieurs, très entretenus, imitent le style byzantin de construction en briques. A l’intérieur, le monument était somptueusement décoré : des motifs en relief faits de stuc et dans ceux-ci des orifices de forme octogonale ou en forme d’étoile laissant passer la lumière se trouvaient sur les plafonds des coupoles ainsi que des zones répétitives représentant des peintures murales sur les surfaces des murs.