L’Agora antique

Overview

Era: 
Romaine
Type: 
Les sites archéologiques
Culture: 
Μonument classique
Century: 
1st
Latitude: 
40.637575
Longitude: 
22.946394

L’Agora se situait au cœur de la Thessalonique romaine et elle occupait une surface de 20 hectares. Elle était pendant plus de trois siècles (de la fin du Ier siècle après J.C jusque à la fin du IVème siècle-début Vème siècle après J.C) le centre administratif de la ville. Les bâtiments de l’agora étaient regroupés autour d’une place rectangulaire faite de pavements d’une longueur de 146 mètres sur 97 mètres de large. Sur les trois côtés de la place, à l’est, au sud et à l’ouest, il y avait deux séries de colonnes corinthiennes, lesquelles formaient des galeries. Derrière ces galeries, différents espaces étaient apparentés aux différents besoins des citoyens de Thessalonique. Le côté nord de la place, bien qu’il n’ait pas été conservé actuellement, n’a pas des traces d’infrastructures et par conséquent l’agora avait la forme d’un U, orienté vers le nord.
Sur l’aile est de l’Agora, il y avait des bâtiments publics qui abritaient entre autres la bibliothèque, l’Hôtel de la monnaie et les archives de la Ville. Il y avait aussi un théâtre, qui servait à la fois d’une l’Assemblée pour gouverneurs de la ville et d’un conservatoire pour les séances des archontes mais aussi pour des manifestations artistiques, comme des récitations, des concours musicaux et des représentations de théâtre. Sur l’aile sud de l’Agora, il y avait une double gallérie sous-terraine à dôme, qui très probablement était utilisée en tant que dépôt mais abritait aussi quelques magasins. Sur l’aile ouest de l’Agora, qui n’existe plus aujourd’hui, il y avait sans doute des basiliques et des tribunaux mais aussi des salles dédiées à différents usages : enregistrement des terres, protection des citoyens, circulation des produits, contrôle du commerce et ravitaillement en nourriture pour les pauvres.
L’Agora antique de Thessalonique, composée d’un ensemble de bâtiments, était majestueuse et impressionnante, grouillait de vie et regroupait à la fois tous les services publiques de la ville romaine et les activités des citoyens de la ville. Aujourd’hui, cet endroit si important n’est pas conservé sous son apparence initiale. Pourtant, une très grande partie des édifices a été conservée sur l’axe de la place Aristotelous dans le pâté de maisons réunissant les rues Olympou, Filipou, Makedonikis Aminis et Agnostou Stratiotou. Cette région a fait objet de recherches et a été mise en valeur pour devenir un site archéologique, visité par les touristes. Il est intéressant de mentionner que les deux parties de l’Agora sont utilisées pour des occasions particulières. Plus particulièrement, l’Assemblée et le conservatoire de l’aile restauré, fonctionne à nouveau (il héberge une salle pour les manifestations culturelles contemporaines) et bien que souterrain, un musée très intéressant a été aménagé grâce à la dénommée Kripti Stoa (il s’agit du cryptoportique de l’aile est) et consacré à la fois à l’histoire séculaire de cet endroit et à ses fouilles archéologiques.